Covid – 19, au bord d’un scandale sanitaire sans précédent : Chiffres erronés et volontairement revus à la hausse.

Covid – 19, au bord d’un scandale sanitaire sans précédent : Chiffres erronés et volontairement revus à la hausse.

Cela peut aller du simple au triple !

Nos vies et nos libertés sont suspendues dans une cacophonie de chiffres plus contradictoires les uns que les autres !

Certains journalistes eux-mêmes ne s’y retrouvent pas. C’est ce que nous dévoile la rédaction de France 3 Côte d’Azur.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK MondiAspora

Facebook Comments

Crise sanitaire : Le témoignage poignant d’un étudiant: «Une génération de morts-vivants»

Crise sanitaire : Le témoignage poignant d’un étudiant: «Une génération de morts-vivants»

Gaspard Guermonprez, étudiant, nous livre un témoignage poignant.

«Dans un monde devenu fou.»

Gaspard Guermonprez: «Cette histoire est inspiée d’une histoire vraies. Cette l’histoire de Heïdi, de Antonin, de Hugo. La réalité de Rayan, de Émilie, de Clara et de millions d’autres. Depuis presque un an, ma chambre est devenue mon bureau, mon lieu de repos, mon cinéma, mon amphi, ma BU, ma cafét et il est vrai, un mini-bar quand je craque. Cette pièce, la seule de pièce. Celle qui nous sert de repère dans un monde devenu fou. Celle qu’on veut quitter pour de bon comme un naufragé pris au piège. Nous les étudiants, nous les confinés, nous les Robinsons modernes. Notre avenir se ternit, nos rêves s’estompent, nos cours s’annulent.»

«Le décrochage, l’abandon, le désintérêt, l’échec et la fatigue de nos écrans»

Gaspard Guermonprez: «La lassitude et l’incertitude font désormais partie de notre quotidien. Mais le temps, les concours, les partiels, eux: ne s’arrêtent pas. On nous demande d’alimenter un CV à tout prix sur un marché du travail toujours plus compétitif, avec des premiers jobs, des premiers stages qui aujourd’hui: n’existent plus. Si on a pas d’espoir, pas de perspectives d’avenir quand on a 20 ans, alors que nous reste-t-il ? Malgré la volonté et la bienveillance du corps enseignant, il y a des choses qui ne se remplacent pas. Au mieux, le décrochage, l’abandon, le désintérêt, l’échec et la fatigue de nos écrans.»

«Mais à quoi sert-il de vivre si c’est pour laisser place à une génération de morts-vivants»

Gaspard Guermonprez: «Au pire, les suicides par centaines, les appels de détresse de dizaines de milliers d’autres, et en globalité, une chute sombre de notre santé mentale. L’isolement est réel. Le livreur de pizza devient un camarade, le papillon de nuit un vieux copain. À cette solitude s’ajoute pour beaucoup une précarité, un stress économique. Alors je peux tenir longtemps de faire semblant que tout va bien sur une musique au piano… Mais à quoi sert-il de vivre si c’est pour laisser place à une génération de morts-vivants. Le coût de cette maladie dépasse les couloirs d’hôpitaux et les cimetières. Il est humain.»

«J’en viens presque à m’estimer chanceux»

Gaspard Guermonprez: «De l’éducation de nos enfants, à la socialisation des ados. J’en viens presque à m’estimer chanceux. Chanceux d’avoir pu profiter de mes premières années universitaires, même si cette pandémie m’a volé la fin de mes études, mon Erasmus, des rencontres mortes dans l’oeuf, j’ai pu rencontrer, pour de vrai, mes professeurs et mes camarades dans un temps qui semble désormais bien loin. Nous sommes français, européens, être étudiant signifie donc pour beaucoup aussi la découverte de l’étranger. Habiter une autre ville, une autre culture. Vous avez eu la chance de le faire, alors pourquoi pas nous ? Adieu Montréal, adieu Paris, adieu Londres, adieu Berlin.»

«Génération sous anti-dépresseur, je m’interroge»

Gaspard Guermonprez: «”C’est dur d’avoir 20 ans en 2020″ formule du gouvernement qui navigue à vu d’oeil depuis des mois, les médias et les politiques s’étonnent du désintérêt de notre génération lors des rendez-vous électoraux. Mais dans leur bouche, nous étions tous à cette rave party bretonne. Pourtant quand je marche dans la rue, les “sans-masques” sont souvent des ainés réfractaires, surment leur manière à eux de nous dire: “Merci”. À quoi sert-il de vivre, si c’est pour vivre terré, sans culture, sans rencontres, un ordinateur portable pour seul interlocuteur. Génération sous anti-dépresseur, je m’interroge.»

«Au sens du sacrifice de notre génération»

Gaspard Guermonprez: «Pas de solutions miracles à proposer, mais un appel général à la reconnaissance. Au sens du sacrifice de notre génération, car même quand c’est dur d’y trouver encore du sens. Nous, étudiants de France, vivons littéralement enfermés depuis presque un an, dans ce qu’on nous a pourtant décrit comme: Les meilleures années de nos vies.»

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK MondiAspora

Facebook Comments

Culture Pub : Le papier hygiénique / Toilet paper

Culture Pub : Le papier hygiénique / Toilet paper

En ces temps de crise sanitaire, le papier hygiénique vient à manquer

In these times of health crisis, toilet paper is running out

G.S / FINALSCAPE

Facebook Comments

Culture & Cinéma : Tony Carey “Room with a view” / Culture & Cinema : Tony Carey “Room with a view

Culture & Cinéma : Tony Carey “Room with a view”

*****

Culture & Cinema : Tony Carey “Room with a view

Anthony Lawrence Carey (né le 16 octobre 1953 à Watsonville, Californie) est un musicien, compositeur, producteur et auteur-compositeur-interprète américain d’origine européenne. L’une de ses premières expériences musicales a été en tant que claviériste pour Rainbow. Après son départ en 1977, il a commencé une carrière solo, sortant des albums sous son propre nom également sous le pseudonyme de Planet P Project, et produisant et jouant avec d’autres artistes.

Carey jouait sur le piano de son église pendant les heures creuses depuis qu’il était très jeune et il était également autorisé à jouer de l’orgue à tuyaux. Il était fasciné par le son. Sa famille a acquis un piano quand il avait sept ans  jusqu’à ce que, à onze ans, il obtienne sa première guitare acoustique et forme son premier groupe, qui jouait de la musique des “Mamas and the Papas” et bien d’autres. Son père lui a offert un orgue Lowrey pour son 14e anniversaire, et il fonda un groupe de rock avec d’autres enfants du quartier, jouant de la musique des Doors. Il a également joué de la contrebasse dans l’orchestre de son école.

À 17 ans, Carey  déménage à New Hampshire pour démarrer un nouveau groupe baptisé “Blessings” avec un chanteur qu’il connaissait, et très vite, le groupe signe un contrat avec le label ABC Dunhill. Après deux ans de travail sur le projet, le groupe n’a pas réussi à terminer son premier album. Dans une interview qu’il accorda en 2013, Carey évoqua son goût prononcé pour les filles, la consommation de drogue du producteur et «trop de conneries»; ce sont les raisons pour lesquelles l’album n’a jamais pu être terminé.

Nous l’écoutons ici avec un de ses plus beaux titres : “Room with a view”

  • Merci au label Metronome Music GMBH pour son aimable autorisation.

Anthony Lawrence Carey (born October 16, 1953, Watsonville, California) is an American-born, European-based musician, composer, producer, and singer/songwriter. One of his earliest musical experiences was as a keyboardist for Rainbow. After his departure 1977, he began a solo career, releasing albums under his own name as well under the pseudonym Planet P Project, and producing for and performing with other artists.

Carey had been playing his church’s piano during off hours since he was very young, and he was permitted to play the pipe organ as well. He was fascinated by the sound. His family acquired a piano when he was seven, and he “lived at that piano” until, at age eleven, he got his first acoustic guitar and formed his first group, which played music by The Mamas and the Papas and others. His father gave him a Lowrey organ for his 14th birthday, and he started a rock band with other neighborhood kids, playing music by The Doors. He also played contrabass in his school’s orchestra.

At age 17, Carey moved to New Hampshire to start a new band called Blessings with a singer he knew, and soon the band had a major recording contract with ABC Dunhill.  After two years of working on the project, the band was unable to complete its first album. In a 2013 interview, Carey listed his own involvement with girls, the producer’s drug use, and “too much bullshit” from Dunhill as the reasons the album was never completed.

We listen to him in one of his most beautiful songs: “Room with a view”

  • Many thanks to Metronome Music GMBH  for the kind permission.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK / MondiAspora

Facebook Comments

Environnement : Loup y-es-tu ?

Environnement : Loup y-es-tu ?

Une meute de 6 loups quelque part en Haute Maurienne (Savoie-France) le 20 janvier 2021 à 100 mètres d’une habitation…

Pour information, le latin “lupus” a donné au XIe siècle les noms “leu” et “lou”. Deux siècles plus tard y sera ajouté un “p” donnant notre actuel “loup”. Toutefois la forme “leu” subsistera jusqu’au XVIe siècle. “A la queue leu leu” renvoie donc aux loups qui, se déplaçant bien souvent en meutes, se suivent et marchent dans les pas les uns des autres, soit “les uns derrière les autres”.

Vidéo : Franck Pasquali

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Facebook Comments

Des famines « aux proportions bibliques » à cause du covid-19

Des famines « aux proportions bibliques » à cause du covid-19

Dommages collatéraux dus au virus, des millions de personnes au bord de la famine

Les dégâts économiques et la désorganisation dus à la pandémie pourraient causer d’avantages de morts que le virus lui-même.

Avant la crise de la covid – 19, 130 millions de personnes étaient au bord de la famine voir pire dans le monde mais à cause de cette crise, 135 millions de personnes supplémentaires pourraient rejoindre ces chiffres catastrophiques.

Le nombre de personnes souffrant de mal nutrition a augmenté de 80% et cela touche 83 pays.

Il est à noter que ce reportage a été réalisé avant la fin 2000. Les chiffres doivent être vérifiés mais la tendance et les faits dans la réalité sont démontrés. Il est désormais probant que les dommages collatéraux liés à la crise covid seront bien plus meurtriers que le virus lui-même.

Une famine aux proportions bibliques … Le C O V I D responsable d’une deuxième vague planifiée ?

L’ONU cherche 3,6 milliards de dollars (3,4 milliards de francs) de plus pour financer son plan de réponse humanitaire mondial à la pandémie de Covid-19 et a mis en garde jeudi les pays développés contre «le coût de l’inaction» face au virus dans les contrées pauvres.

«Il y a un risque sérieux de multiples famines en fin d’année et en début d’année prochaine. Nous devons agir maintenant pour empêcher cela», a souligné lors d’une visioconférence de presse Mark Lowcock, secrétaire général adjoint de l’ONU pour les Affaires humanitaires.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Facebook Comments

Covid – 19 : Moins 20% si vous êtes vacciné

Covid – 19 : Moins 20% si vous êtes vacciné

Les collabos mettent la main à la pâte !

Un primeur de Nancy offre une ristourne de 20% à toutes celles et ceux qui se sont fait vacciner. Son idée est d’inciter les Nancéens à se faire “vacciner.”

“Je suis pour le vaccin parce que j’ai envie d’aller au cinéma et même les restaurants et je pense que si l’on accélère la vaccination on pourra faire tout ça”

Cette initiative doit se prolonger sur toute la durée de la campagne de vaccination.

Il est à noter que cette initiative très isolée et marginale obtient un retentissement disproportionné dans les médias mainstream.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Facebook Comments

Syrie et Pierre Le Corf : Le ciel d’Alep / Syria and Pierre Le Corf : The sky of Aleppo / Siria și Pierre Le Corf : Cerul din Alep

Syrie et Pierre Le Corf : Le ciel d’Alep

*****

Syria and Pierre Le Corf: The sky of Aleppo

*****

Siria și Pierre Le Corf : Cerul din Alep

Des airs de fin du monde … mais c’est magnifique

It looks like the end of the world … but it’s beautiful

Arată ca sfârșitul lumii … dar este frumos

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

 

 

Facebook Comments

Covid – 19 – 20 – 21 – Ad vitam æternam : Coup de gueule d’une infirmière

Covid – 19 – 20 – 21 – Ad vitam æternam : Coup de gueule d’une infirmière

“Regardez-vous dans une glace B… de M…”

“Qu’est-ce que vous allez faire pour vos enfants demain, qu’est-ce que vous allez préparer comme terrain pour vos enfants demain, quel avenir vous leur donnez à vos enfants ? et si on nous censure, c’est qu’il y a anguille sous roche.”

De concert avec les médias mainstream, les politiques reprochent aux soi-disant complotistes d’être anxiogènes vis-à-vis de la population. Cela me fait gentiment sourire car depuis plus d’une année,  la sphère politico-médiatique n’a de cesse de nous donner des chiffres qui ne font que gonfler le nombre de cas positifs et de décès liés à cette plandémie à laquelle d’ailleurs, de moins en moins de gens ne semblent croire.

Les esprits s’éveillent et ils sont de plus en plus nombreux à s’être rendu compte que ceux qui soi-disant nous veulent du bien ne s’intéressent en fait qu’à leurs portefeuille bien garnis.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

 

Facebook Comments

Rares Mihai Florescu : L’Ange qui est en chacun d’entre nous / Rares Mihai Florescu : Îngerul care este în noi toți / Rares Mihai Florescu : The angel who is in each of us

Rares Mihai Florescu : L’Ange qui est en nous

*****

Rares Mihai Florescu : Îngerul care este în noi

*****

Rares Mihai Florescu : The angel in us

Emerveillé par son violon, c’est par hasard que je découvris ce jeune prodige Roumain sur Internet par un beau jour de printemps. Avec le temps, nous sommes devenus plus que des Amis puisqu’aujourd’hui, j’ai le bonheur d’être son parrain.

Un jour, cet enfant m’a demandé si j’étais un ange. Je lui ai répondu oui et que lui aussi en était un. Nous sommes tous des êtres de lumière et notre but sur terre est de rayonner de bonté et d’élever notre âme pour atteindre la félicitée.

A mon Ami de toujours, Rares.

Stefan

Uimit de vioara sa, întâmplător am descoperit acest tânăr minune român pe internet într-o frumoasă zi de primăvară. De-a lungul timpului, noi suntem mai mult decât Prieteni, deoarece astăzi am norocul de a fi nașul lui.

Într-o zi acest copil m-a întrebat dacă sunt înger. I-am spus că da și că și el era unul. Cu toții suntem ființe de lumină și scopul nostru pe pământ este să radiezi bunătate și înălță-ne sufletul a ajunge la firmament.

Prietenului meu de-o viață, Rares.

Stefan

Amazed by his violin, it was by chance that i discovered this young Romanian prodigy on the Internet on a beautiful spring day. Over time, we have become more than friends, because today i am fortunate to be his godfather.

One day this child asked me if i was an angel. I told him yes and that he also was one. We are all beings of light and our goal on earth is to radiate kindness and uplift our souls to reach the firmament.

To my lifelong friend, Rares.

Stefan

Stéphane Guibert pour Rares Mihai Florescu

Facebook Comments